• Mort SUR LA CROIX


    « Saisissez-vous de lui ! attrapez-le !

    Crucifiez-le ! » Au sein de la foule hurlante se tient un petit garçon du nom de Malchus. Il est venu avec son maître, le grand prêtre du Temple, accompagné d’autres notables, pour assister à l’arrestation d’un homme qui sème le trouble dans le pays. Cet homme s’appelle Jésus et se dit fils de Dieu.

    Les cris redoublent de violence, mais Jésus fait tranquillement face à la foule. Quand les soldats s’approchent de lui pour l’arrêter, un de ses amis sort brutalement son épée de son fourreau et le fait virevolter dans tous les sens.

    Pauvre Malchus ! Le voilà touché à l’oreille. Il crie et tombe, terrassé par la douleur.

    Au milieu du tumulte, Jésus garde son calme. On dirait qu’il n’a pas peur. Il dit à son ami de ranger son épée, s’agenouille près de Malchus et lui touche doucement l’oreille. Aussitôt, le sang s’arrête de couler, la douleur disparaît !

    Malchus n’en revient pas…Il voulait dire sa reconnaissance à Jésus, mais les soldats l’ont déjà emmené pour le crucifier

    L’histoire de Jésus ne s’arrête pas à la mort sur la croix. Ses amis ne l’oublièrent pas et allèrent proclamer partout qu’il était ressuscité, qu’il était vivant et que c’était vraiment le fils de Dieu. Ils partirent dans le monde entier enseigner ce que Jésus leur avait appris : L’amour de Dieu et des autres, apportant ainsi l’espérance dans le cœur des hommes.

    Une nouvelle religion venait de naître : le christianisme.


     

    Yahoo!

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique